La psychothérapie

Un projet de changement pour vivre mieux.le psychothérapeute et l'écoute : s'écouter pour écouter
Lapsychothérapie accompagne vers plus de vie.
Ainsi, la psychothérapie vise à aider la personne, le couple, la famille ou  le groupe à se sentir suffisamment bien dans ce qu’elle a à vivre.


Marie Sabine Bertier Blancher

04 78 05 73 35 contact

Confiance et alliance au service de la personne en psychothérapie
La psychothérapie n’est possible que si le psychothérapeute et la personne
parviennent à faire alliance pour se mettre tous les deux au service de la personne pour son mieux-être. La psychothérapie est donc fondée sur une relation de confiance elle-même basée sur la parole.

Techniques et théories validées
La psychothérapie utilise des techniques qui ont été validées et éprouvées. Ces techniques sont basées sur des théories qui ont été validées même si elles sont remises en cause par les progrès de la connaissance (comme la théorie de la relativité a remis en question les pratiques qui l’ont précédée).

Et, ces théories servent de modèle de compréhension et de comparaison ou de
référence. Elles sont classées selon des types d’approches :

– Orientation analytique fait référence aux modèles de compréhension du fonctionnement psychologique proposés par Freud et ses disciples et qui expliquent le présent à partir du passé.
– Humaniste s’intéresse à la qualité de l’écoute, à l’estime de soi, à la confiance en soi, à la qualité des relations avec les autres.
– Hypnotiques et stratégiques s’intéresse aux objectifs recherchés.– Comportementale et cognitive s’intéresse à la réalité vécue ici et maintenant. En particulier, elle fait appel au sens de l’observation des petites choses du présent. Le nouveau regard qui en découle engendre un changement dans le sens désiré.
– Systémique ne s’intéresse plus aux problèmes et souffrances de tel ou tel en particulier. Elle met l’accent sur les liens et les places entre les personnes et les groupes de personnes.
– Corporelles considère la personne dans sa globalité corps-cœur-esprit. Ces trois axes de la personnes sont en permanente interaction-interinfluence.
– etc.

Évolution des savoirs scientifiques et des pratiques en psychothérapie

Marie Sabine Bertier Blancher accompagne des personnes, des couples, des familles et des groupes depuis 2003 en psychothérapie.
C’est pourquoi, de manière à adapter toujours mieux la psychothérapie à la personne, au couple, à la famille ou au groupe qu’elle accompagne, elle suit régulièrement une supervision, et des formations.

Intérêt et risques de l’approche analytique en psychothérapie
Ainsi, par sa formation universitaire à la psychothérapie et en établissement de psychothérapie individuelle et collective, son approche de la psychothérapie était en 2003 plus orientée vers une écoute et un accompagnement d’orientation analytique. Elle tentait avec le patient de comprendre les choses, de les analyser en fonction du passé. elle proposait au patient en fonction de sa personnalité et de son histoire des leviers pour être plus acteur de sa vie et moins sujet à ses fonctionnements douloureux ou inadaptés ancrés dans son passé.

Dès ses premières formations en psychothérapie, Marie Sabine Bertier Blancher considérait l’importance de faire appel au ressenti corporel et à la mobilisation corporel dans toute psychothérapie. Car nous ne sommes pas de purs esprits. Sans corps, nous n’exigerions pas. Notre cerveau dont nous pensons qu’il est le maitre de nos fonctionnements est lui-même largement influencé par notre corps. Quand nous sommes malades ou fatigués, quand il fait sombre, ou trop chaud, le fonctionnement de notre cerveau en est affecté.

Évolution récente de la prise en charge des souffrances d’allure dépressives en psychothérapie
On savait déjà que les épisodes d’allure dépressive se soulageaient mieux avec des approches de psychothérapie tournées vers l’avenir et cherchant à considérer le positif du présent. Et on avait  largement mis de côté les psychothérapies dites analytiques pour ce type de souffrances. Car on savait que l’approche de psychothérapie basée sur l’analyse pouvait renforcer les symptômes d’allure dépressif. En effet, un symptôme important de la dépression est la dépendance. Le patient a grand besoin qu’on prenne soin de lui. Et il est frustré que les autres ne prennent pas plus en compte sa grande souffrance. Il ne semble plus capable de se motiver par lui-même et pour lui-même.

Or la psychothérapie analytique provoque de la frustration et de la dépendance. En effet, le patient livre son intimité et ne reçoit pas celle de son thérapeute d’où la frustration. De plus, il attend de son thérapeute les clés de lecture, d’où la dépendance. Une psychothérapie analytique pour une souffrance d’allure dépressive parait donc risquée : elle conduit à renforcer la dépendance et la frustration, elle risque ainsi d’aggraver les choses ou les faire durer.

C’est pourquoi depuis déjà plusieurs décennies nombreux sont ceux qui préconisent pour les souffrances d’allure dépressive des approches de psychothérapies tournées vers un avenir souhaitable. Des approches de psychothérapie basées sur des outils qui renforcent l’estime de soi et l’autonomie. Ces thérapies appartiennent plutôt au courant des approches dites comportementales et cognitives, aux approches dites psycho-corporelles.

Apports des neurosciences à la psychothérapie
Aujourd’hui, les progrès des neurosciences ont apporté des clés scientifiques qui révolutionnent la psychothérapie. Nous nous basons sur ces découvertes pour faire évoluer nos pratiques et mieux aider les personnes en souffrance.
Ainsi les neurosciences ont confirmé une connaissance du bon sens. Mieux vaut ne pas trop revenir sur les événements malheureux. En effet, les recherches sur le cerveau ont montré que penser à un événement et vivre cet événement ont des effets semblables sur le cerveau. Autrement dit, repenser à un événement a des effets comparables sur le cerveau à revivre cet événement. Et imaginer un événement ou le vivre a des effets semblables sur le cerveau. Mieux vaut se remémorer les bons moments et les bons sentiments et oublier les moins bons. Et mieux vaut imaginer de bons moments et rêver à un avenir souriant

Des psychothérapies tournées vers l’objectif, vers ce qui fait du bien

C’est pourquoi la psychothérapie propose de plus en plus d’approches et d’outils qui s’attachent à favoriser de bonnes connexions neurones. La psychothérapie propose donc aujourd’hui une écoute orientée vers la découverte de ce qui est bon, de ce qui a été bon, de ce qui pourrait et pourra être bon.

En particulier elle tente d’aider les patients à regonfler leur estime d’eux-mêmes. Elle les aide à faire émerger, découvrir et valoriser leurs points forts. Dans ce but, l’aide d’une sorte de gymnastique mentale. La psychothérapie s’attache à empêcher les pensées néfastes de s’installer. Elle développe la pensée positive.

 Marie Sabine Bertier Blancher
04 78 05 73 35 contact

Du sur mesure en psychothérapie

Une psychothérapie qui s’adapte à chacun à chaque personne, chaque couple ou chaque famille, en fonction de sa problématique et sa demande.

La psychothérapie telle que je propose ne cherche pas forcément la compréhension de l’origine de la souffrance ou du problème.
Ainsi selon les personnes, les couples ou les familles, leurs demandes et leurs besoins, la psychothérapie utilise des approches diversifiées.

Une durée de psychothérapie variable
1, 2 ou 3 rencontres à plusieurs semaines ou mois.
Le rythme s’adapte lui aussi aux besoins de chacun. Il peut être pour certaines personnes hebdomadaire. Aujourd’hui, les rencontres sont souvent bi-mensuelles, ou mensuelles.
Pour les couples ou les familles, l’espacement des rencontres est de 3 à 5 semaines. Cela laisse au travail le temps de faire son chemin.

Une fréquence des rencontres personnalisée
selon le projet de la personne et le projet envisagé entre le psychothérapeute et son patient. 
Les rencontres peuvent avoir lieu toutes les semaines ou tous les 15 jours, ou sans rythme précis.
Pour les couples ou les familles, les séances sont moins rapprochées.

Une durée de séance différenciée
1 heure pour les personnes, les couples, et les familles.
1 à 3 heures pour les groupes selon le type de groupe.

Le coût d’une séance de psychothérapie

65 euros selon le projet thérapeutique défini.
Ce tarif peut-être adapté en cas de difficultés financières.
Le règlement se fait en espèces ou par chèque, et à chaque séance.
Des factures sont établies à la demande (membre d’une association agréée).
L’agrément par le Ministère de la santé à faire usage du titre de psychothérapeute peut donner lieu à des prises en charge par certaines mutuelles.
Et dans certains cas, les services sociaux, les services de santé, ou les services d’aide au retour à l’emploi, peuvent participer à la prise en charge des séances de psychothérapie.
À ce jour, la loi ne prévoit pas de prise en charge de la psychothérapie par les organismes de sécurité sociale.

L’aspect juridique

La psychothérapie peut donner lieu à des attestations, par exemple dans le cadre de procédures administratives ou juridiques.Ces attestations suivent les usages et l’éthique de la profession de psychothérapeute. Si elles exposent des faits et proposent des hypothèses, en aucun cas elles ne donnent un diagnostic psychologique ou un pronostic sur les personnes accompagnées et encore moins sur les proches de ces dernières.

pour en savoir plus…
Marie Sabine Bertier Blancher
04 78 05 73 35 contact